Les croyances

Notre état de conscience détermine nos pensées, nos émotions, bref, notre état d’être. Nous sommes identifiés à nos croyances qui se sont installées depuis l’enfance.

Ainsi nos choix de vie, les évènements que nous vivons, notre état d’esprit sont conditionnés par nos croyances.

Face à un événement, tout le monde ne réagit pas de la même façon : c’est la vision que l’on porte sur une situation qui crée nos réactions.

Mais qu’est-ce qu’une croyance et comment s’installe-t-elle en nous ?

Une croyance c’est ce qui est tenu pour vrai dans notre esprit et notre corps. C’est une foi puissante en une réalité des choses.

Exemple :

  • Je me sens souvent incompris(e)
  • Je ne me sens pas compétent(e)
  • Quoi qu’il arrive, je n’en fais jamais assez
  • Je n’ai pas de chance dans ma vie

C’est dans la petite enfance que les imprégnations ont lieu. Un événement vécu comme plus ou moins traumatisant par l’enfant créé une forte décharge émotionnelle qui sera mémorisée dans une partie spécifique du cerveau : le système limbique. On parle du cerveau émotionnel.

Si l’expérience est vécue régulièrement, elle devient une croyance.

Le cerveau de l’enfant est naturellement en ondes Thêta (7 à 4 hertz) jusqu’à l’âge de 6 ans ( le cerveau adulte se situe la plupart du temps en ondes bêta, soit 25 à 13 hertz). Il est dans un état de réceptivité extrême, comparable à un état hypnotique par rapport à tous les évènements de la vie qu’il va vivre.

Toutes les informations reçues se font siennes. Une ambiance familiale avec des croyances et des messages bien ancrés de la part des adultes vont l’imprégner au niveau subconscient.

Le subconscient est responsable du système autonome du corps, il régule la respiration, les battements du cœur, etc…. Il va s’en dire que ces croyances vont intégrer un mode de fonctionnement automatique de survie!

Pour continuer à survivre, les croyances doivent être vérifiées quotidiennement : c’est la mise en place du cycle « pensées-émotions-pensées »

Ainsi, un état d’être (pensées+ émotions) de quelques instants devient une attitude régulière…. Qui devient une croyance et enfin une perception de la vie.

L’épigénétique étudie l’impact de l’environnement sur nos gènes, elle démontre que nos pensées agissent sur notre ADN.

Nos gènes ne contrôlent pas notre biologie. Ils sont eux-mêmes contrôlés par des signaux provenant de l’extérieur de la cellule, soit nos pensées, nos croyances.

Notre destin n’est pas figé, nous avons le pouvoir de le créer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *