L’alimentation doit être individualisée

Les besoins alimentaires varient en fonction de multiples critères :
âge, morphologie, activité ou sédentarité, environnement de vie, éventuelles maladies ou dysfonctionnements, intolérances alimentaires…

Bien sûr il y a des règles qui doivent être appliquées par tous comme la consommation journalière de fruits et légumes. Mais on restera prudent sur les messages véhiculés montrant les avantages de tel ou tel aliment et encourageant sa consommation. Chaque aliment a des vertus mais l’ajouter à son assiette sans réflexion préalable peut s’avérer être une erreur si le terrain de la personne n’est pas pris en compte. Il peut être même déconseillé si on constate des intolérances. La composition de l’assiette en fonction du moment de la journée est aussi un critère important.

Il faut redoubler de prudence quand il s’agit de régime !

Si vous souhaitez perdre du poids, l’approche doit être aussi individualisée. Il ne s’agit pas de faire un régime sur quelques jours ou semaines mais plutôt d’instaurer une bonne hygiène de vie sur la durée.

Les régimes privatifs sur une courte période favorisent la reprise rapide des kilos post-régime et fatiguent nos organes. Répétés sur le long terme, ils peuvent s’avérer dangereux.

Certaines techniques comme la kinésiologie permettent d’affiner encore plus la recherche des besoins du corps et celle des aliments à éviter dans le cas d’intolérances par exemple.

Pour s’y retrouver et adapter au mieux son assiette aux besoins de notre corps, il est fortement conseillé de s’adresser à un professionnel de santé, spécialisé en nutrition qui vérifiera vos éventuelles carences, intolérances et prendra en compte vos contraintes de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *